Interactions entre personnages 6


Il y a quelques jours, j’avais transmis sur le forum CoCyclics un questionnaire d’interview qui permettait de développer ses personnages. Afin de montrer l’exemple, j’ai commencé avec les réponses du questionnaire, rédigées il y a quelques mois en collaboration avec Oksana sur nos personnages respectifs de Durnakans (mon histoire) et du Jeu des Rois (celle d’Oksana, donc).

Puisque tout le monde n’est pas inscrit sur ce forum, je vous la remets ici, à la fois en grand seigneur et pour le fun.^^

Enjoy !

— Olrik Berek, Durnakan, lendri mâle (ghenako lynx ; forme actuelle) (Durnakans)
— Aya Ajima, Durnakan, humaine (Durnakans)
— Norvan Chauveau-Meyer, Durnakan, leïkof mâle depuis peu (ghenako loutre) (Durnakans)
— Lanella Nihl Terek, Durnakan, leïkof femelle (ghenaka loutre) (Durnakans)
— Mathias Wand’Landrac, dragon sous forme humaine (Jeu des Rois)
— Wandri’le Wand’Ellias, dragon, race R’dor, forme humaine également (JDR)
— Vianney de Valois, humain (JDR)
— Kyo Sohao, humain
(JDR)

1 — Quel âge avez vous ?

(au début du tome 2 pour tout le monde)
— Olrik : 16 ans pour un QI largement supérieur.
— Aya *levant les yeux au plafond* : Non mais quel crâneur ! 16 ans aussi, 17 le mois prochain.
— Norvan : Ça va pas commencer, vous deux… *soupir fataliste* 17 ans.
— Lanella : 16 ans et toutes mes dents.
— Kyo: Toutes ses dents… on imagine mal une loutre avec un dentier.
*la leïkof découvre ses dents en un sourire carnassier, faisant se renfoncer le garçon un peu plus dans son siège*
— Lanella : Traite-moi encore une seule fois de loutre et je te jure que tu vas le regretter.
— Kyo *d’une voix froide* : Pour information, je ne te crains pas. Pour répondre à la question, 15 ans et demi.
— Vianney : J’ai le même âge que Kyo, juste deux mois de plus.
— Mat : Flûte… je suis le plus jeune. Vous seriez venu dans un mois, au milieu de l’histoire, j’aurais pu dire 14.
— Wandri’le : 16 ans.

2 — Combien mesurez-vous ?

— Olrik : 181 centimètres et six millimètres. Et je devrai grandir encore un peu.
— Aya : 1 m 71. Ma taille ne devrai plus trop bouger.
— Norvan : 1 m 90. Je suis donc très grand.
— Lanella : Même taille que Norvan.
— Kyo : 1 m 90 ? Elle est sérieuse ?
— Lanella : Je sais, je suis très grande pour une ghenaka de mon âge.
— Mathias : On voit ça… C’est de la tête aux pieds ou de la tête au bout de la queue ?
— Vianney : Dites, vous savez que vous n’êtes pas très galants tous les deux?
— Lanella *à Vianney* : Merci. *se tourne vers les deux autres* Je vais quand même répondre pour dissiper votre ignorance : puisque tous les Ghenaks n’ont pas forcément une queue très longue, on a pour coutume de mesurer la taille de la tête aux pieds.
— Mat et Kyo *un peu penauds* :Merci pour la réponse.
— Wandri’le *qui n’a pas trop suivi la conversation* : Je mesure 1 m 80 et je n’ai pas encore fini ma croissance, à la fois en tant qu’humain et en tant que dragon.
— Vianney : Je fais un 1 m 74, je crois.
— Mat : 1m72 pour moi… Et 1m60 pour Kyo
— Kyo : Idiot ! 1 m 67.

3 — Avez-vous des surnoms particuliers ? D’autres noms ou prénoms ?

— Olrik : Mon deuxième prénom est Michael. Pas de surnoms pour le moment.
— Aya : À part les surnoms grossièrement séducteurs dont m’a affublé Olrik, je n’en ai pas. Mon père marocain voulait que je m’appelle Saniya, mais ma mère s’y est farouchement opposée. C’est mon second prénom.
— Norvan : Je n’ai rien de plus que mon nom et mon prénom, vu que ni l’un ni l’autre ne courent beaucoup les rues.
— Lanella : Bien que je sois l’Héritière Impériale d’Ottaviana, mes parents n’ont pas éprouvé le besoin de m’affubler d’un patronyme à rallonges.
— Mathias : Vous en avez de la chance. Pour faire simple, mon second prénom est Aramer.
— Vianney : Tricheur, la question, c’est le nom COMPLET.
— Mathias *soupire* : Je sais, mais non… Tout ce que vous saurez, c’est que j’en possède une dizaine, mais l’auteur n’est pas encore fixée pour tous. Quant aux surnoms, on m’appelle simplement Mat.
— Wandri’le : Mon second prénom est aussi celui de mon père, Xanri’le. Par ailleurs, ma famille m’appelle Ril.
— Kyo : Je n’ai pas de second prénom et je me passe de surnom.
— Vianney : Pareil, c’est un prénom un peu dur à raccourcir. Sinon mes autres prénoms sont Eudes et Philippe.
— Olrik : Sans vouloir t’offenser, tu es un gosse de riches ?
— Vianney : Je ne le dirais pas de cette manière mais je te concède que oui.
— Olrik : Mon pauvre…
— Vianney *surpris*: Merci de ta compassion.

4 — Avez-vous des mauvaises habitudes ?

— Olrik : Draguer les filles, ça compte ?
— Aya : Et je peux en témoigner. *Olrik lui tire la langue* Le maquillage.
— Lanella *jetant un regard menaçant au lendri* : S’il s’avise de s’amuser à ça avec moi, je le noie. Lâcher des bourdes diplomatiques.
— Norvan : Voyons voir… Trop timide, je dirai.
— Lanella : Roooh… Tu es trop mignon quand tu dis ça.
*rougissement comme une pivoine du bout des oreilles de Norvan*
— K
yo : C’est vrai qu’il est mignon avec les oreilles de cette couleur… Hum, je fume et il m’arrive de rester très tard sur l’ordinateur.

— Vianney : Euh… mauvaises habitudes… à part aller aux soirées de rallye, je ne vois pas.
— Wandri’le : On me dit souvent que je m’entraîne trop, que ce n’est pas bon pour moi. *haussement d’épaules*
— Mathias : Euh, j’ai beau réfléchir, je ne vois pas… Peut-être que je lis trop, mais je ne vois pas en quoi c’est une mauvaise habitude.

5 — Êtes vous vierge ?

*Mat et Vianney : choqués*
— Aya : Non mais de quoi je me mêle !
— Lanella : Pervers ! *à la jeune fille* On le trucide, ce sale interviewer ?
— Aya : Il n’en vaut même pas la peine, vu que les questions sont faites par d’autres personnes et il perdra son boulot s’il ne les pose pas. Oui, vu que je n’ai pas encore trouvé la bonne personne pour la perdre, et que j’estime avoir largement encore quelques années devant moi.
— Lanella *soupire de regret* : Très bien. Je dois rester vierge jusqu’au mariage, donc oui.
— Norvan : Comment cela ? C’est obligatoire ?
— Lanella *réfléchissant* : En effet. En plus d’être une tradition importante d’Endertyl et presque une loi pour chacun (mis à part les violeurs), on ne peut pas régner si on ne l’est pas avant le mariage. Pour ma part, c’est autant une obligation qu’un choix.
— Norvan : Je vois. Bien sûr que je suis vierge.
— Olrik : Au risque d’en surprendre certaines, je le suis également.
— Kyo *ricane* : À mon avis, vous avez dû mal entendre nos réponses sur notre âge…
— Wandri’le : La réponse est bien évidemment oui.

6 — Êtes-vous en couple ou célibataire ?

— Olrik : Si par  » en couple « , vous entendez  » marié « , alors je suis célibataire.
— Aya : Célibataire, et j’en suis fière.
— Norvan : Idem.
— Lanella : Vous pensez sérieusement que quelqu’un de marié peut rester vierge ? Célibataire, évidemment.
— Mat : Célibataire…pour l’instant.
— Vianney : Ah bon ? Dans ce cas, Blanche est libre ?
*manque de se faire étrangler par Mathias*
— Kyo : Oui, malheureusement.
— Vianney : Aaaargh… Mathias, je plaisantais…
— Wandri’le : Je n’ai pas le cœur à me chercher une amante* pour le moment.

*amante : terme eridain pour désigner une petite amie

7 — Avez vous des enfants ?

*sursaut des interviewés et regards entendus*
— Olrik : Vous avez grillé un neurone, ou quoi ? Si tout le monde est vierge, personne n’en a !
— Kyo : Vous tenez à nous faire passer pour quoi, exactement ? Question suivante.

8 — Quelle est votre nourriture favorite ?

— Mat : Chouqueeeette.
— Vianney : Belle déclaration d’amour, mon vieux. Le foie gras pour moi.
— Olrik : Pavé d’autruche.
— Aya : Pavé d’autruche, également.
*regards gênés*
— Kyo : Les plats asiatiques en général. Surtout le porc au caramel.
— Wandri’le: Je ne vous dis pas de nom, vous ne connaîtrez pas de toute façon. Et de préférence, lorsque c’est ma mère qui le prépare. *se lèche à moitié les babines*
— Norvan : Saumon.
— Lanella : Pareil. Le saumon.
*regards gênés*

9 — Quel est votre parfum de glace favori ?

— Olrik : Fraise.
— Aya : Idem.
— Olrik *fronçant les sourcils* : Tu me dragues, ou quoi ?
— Aya : Même pas en rêve !
— Norvan : Fruits de la passion *slurp !*
— Kyo : Oh, moi aussi, c’est ce que je préfère.
— Aya : Les grands esprits se rencontrent…
Lanella : Je ne vois pas de quoi vous parlez.
— Norvan : Il parle des  » crèmes glacées « …
— Lanella : Ah, je vois. Eh bien, vu que cela n’existe pas sur Endertyl, je n’en ai pas pour le moment.
— Mathias : Les esquimaux vanille-chocolat, un pur délice.
— Vianney : Framboise ou un sorbet au citron.
— Wandri’le : Je n’aime pas ce genre de dessert.
*Mathias le regarde avec des yeux ronds*

10 — Avez vous déjà tué quelqu’un ?

— Olrik et Aya *en cœur* : Non mais vous êtes pas bien ?!
— Mat : Non !
— Lanella : Je suis une guerrière. Je vous laisse deviner.
— Vianney : Est-ce que les trolls, ça compte ?
— Kyo : Et les gobelins ?
— Norvan :Oui, si on peut appeler cette chose  » quelqu’un « …
*regards surpris du lendri et de la jeune fille, embarras de Norvan*
— Wandri’le : Oui, bien sûr. Je vis dans un pays en guerre et je suis le fils de l’un de nos commandants.

11 — Haïssez vous quelqu’un ?

— Olrik : Le mot est trop fort, mais je dois avouer je n’ai pas d’affection particulière pour mes parents biologiques qui m’ont déclaré sous X.
— Aya : Non.
— Norvan : Non plus.
— Lanella : La pe
rsonne qui a tué ma sœur. Et elle va le payer très cher.

— Mat : Sceler pour tout ce qu’il a fait.
— Vianney : Ce n’est pas vraiment de la haine… Une très grande mésentente avec l’un de mes camarades de classe.
— Kyo : Personne avant de rencontrer certains sorciers. Je ne leur pardonnerai jamais ce qu’ils m’ont fait.
— Wandri’le : Les chimères, Sceler et ses partisans, les S’dors.

12 — Avez-vous des secrets ?

— Olrik : Comme tout le monde, je suppose.
— Aya : Je ne pense pas.
— Norvan : Un ou deux…
— Lanella : Oui, et vous pouvez toujours courir pour les connaitre.
— Mat : Moi ? Non… enfin, un peu… mais on ne se prive pas pour me cacher énormément de choses !
*regard en coin à Wandri’le qui regarde ailleurs*
— Vianney : Non, je n’ai aucun secret pour mes amis.
— Kyo : Moi non plus. Mais vous ne faites pas partie de mes amis.
— Wandri’le : Oui. Vous n’en saurez pas plus.

13 — Êtes-vous amoureux ?

— Olrik : Euh… Non.
— Aya : Non ! Je ne suis pas très fleur bleue.
— Norvan : Je ne pense pas.
— Lanella : Moi non plus.
— Kyo : Non. Et c’est fort dommage… Si les jolies demoiselles ne sont pas contre. *regard appuyé vers Aya, qui lui en retourna un qui refroidirait un volcan*
— Vianney : Si je vous dis un nom, Mathias me trucide. N’insistez donc pas.
— Mathias *regard noir* : Eh bien…peut-être, je ne vais pas m’analyser devant vous.
— Wandri’le : je vous ai déjà dit que je n’y tenais pas.

14 — TACOS ?

— Olrik : Ma foi, pourquoi pas ?
— Aya : Merci, je commençais justement à avoir un petit creux.
— Norvan : Quelle bande de ventre à pattes… Non, merci, je n’aime pas la cuisine trop pimentée.
— Lanella *perdue* : Hein ?
— Wandri’le : Certes, mais encore ?
— Mathias : Merci, mais je n’y tiens pas.
— Vianney : Non merci, j’ai déjà dîné.
— Kyo : Pourquoi pas ?

15 — Avez vous déjà dormi toute une journée ?

— Olrik : Vous rigolez ? Je n’ai pas le temps pour ce genre de folie !
— Aya : Euh, oui. Après une nuit blanche, j’avais piqué des somnifères à ma mère que j’avais mal dosés. Je vous laisse deviner la suite…
— Norvan : Oui, Et pas qu’une journée…
— Lanella : La fois où j’étais inconsciente, ça compte ?
— Mathias : Oui. La pratique de la magie épuise.
— Vianney : Non, je suis diurne.
— Kyo : Parfois, après des nuits blanches.
— Wandri’le : Oui, bien sûr. Les missions ne s’effectuent pas toutes au grand jour.

16 — Quelle est votre émission ou série préférée ?

— Olrik : Je n’ai pas le temps de regarder la télévision.
— Lanella *qui vient de comprendre et qui rit* : Nous n’avons pas ce truc chez nous et nous n’en voudrions pour rien au monde.
— Norvan : Ça peut paraître étrange, mais j’aime bien voir les rediffusions des documentaires du commandant Cousteau.
— Aya : En effet. La Petite maison dans la prairie.
*rougit sous les regards médusés*
— Aya : Quoi ? Qu’est-ce que j’ai dit ?
— Mathias : Je préfère les films…Sinon, j’aime bien Qui veut gagner des millions ?
— Kyo : Moi !
— Vianney *soupire* : Tiens-toi correctement ! Euh, je ne regarde pas beaucoup la télé.
— Wandri’le : À dire vrai, quand je me rends sur Terre, j’ai autre chose à faire que me divertir.

17 — Trois mots pour vous définir ?

— Olrik : Intelligence, solitude, modestie.
— Aya : Remplace donc  » modestie  » par  » vantardise « … *Olrik lui tire la langue* Finesse, indépendance, réflexion.
— Norvan : Souplesse, résistance, compassion.
— Lanella : Hum… Responsabilité, combativité, dignité.
— Vianney : Tout un programme. Je dirais musicien, insouciant…hum…
— Mathias : Tu oublies la loyauté. Pour moi, sensibilité, impulsivité, bibliophilie.
— Kyo : Amitié, dessin, logique.
— Wandri’le : Souplesse, combativité *signe de tête à Norvan et Lanella*, mélancolique.

18 — Quel est votre pire défaut ?

— Olrik : Mon intelligence : elle m’empêche d’avoir des relations normales avec les gens.
— Aya : Ma… disons… susceptibilité.
— Mathias : Idem… Je m’emporte pour un rien, ce qui pose parfois des problèmes relationnels.
— Norvan : Je l’ai déjà dit : ma timidité.
— Lanella : Vous pensez sérieusement que je vais vous révéler un point faible exploitable par nos ennemis ?
— Wandri’le : Peut-être une certaine intolérance.
— Vianney : Mon ambition.
— Kyo : Ma discrétion ?

19 — Quelle est votre couleur favorite ?

— Olrik : Le beige. J’aime me fondre visuellement dans le décor.
— Aya : Par contre, tu sais te faire remarquer par bien d’autres façons… *Olrik s’apprêtant à répliquer* Tire-moi encore une seule fois la langue, et je te promets que je la coupe.
— Norvan : Le jaune brillant. Le blond, quoi. Et le vert, à égalité.
— Lanella : Le bleu. Le même que celui du Lac d’Ottaviana. Un peu le doré, aussi.
— Mathias : Le bleu… Toutes les nuances, avec une légère préférence pour le foncé.
— Vianney : Le jaune, comme Norvan.
— Kyo : L’orange.
— Wandri’le : Le rouge.
— Mathias : Tiens ? Que des couleurs  » chaudes « …

20 — Quel animal vous correspond le mieux ?

— Olrik : Réalisez-vous à quel point votre question est stupide ?
— Mathias : Étant déjà un dragon, je me dispense de répondre à cette question.
— Wandri’le : Les dragons ne sont pas des animaux au sens strict du terme, relis donc tes cours de philosophie, si tu en as… Pour ma part, je me verrais bien en animal marin pour explorer le fond des mers.
— Norvan : Question stupide. Pas vrai, Lanella ?
— Lanella : En effet.
— Kyo : Pas si bête, cette question pour nous autres, humain. Une panthère noire. Puissant, racé, solitaire. Tout moi.
— Vianney : Au moins, ce n’est pas l’ego qui te manque…Un oiseau, j’ai toujours eu envie de voler.
— Aya : En me fiant à mon caractère, je dirais un félin discret.
— Olrik *sourire blagueur aux lèvres* : Un lynx ?
— Aya : Plutôt mourir !
— Kyo : Pour se disputer autant, ils doivent être amoureux…
— Olrik et Aya *avec force* : Mêle-toi de tes affaires !
*Kyo sourit d’un air ironique, lève les yeux au ciel mais ne réplique pas*

21 — Quelle fleur préférez-vous ?

— Lanella, les yeux aux plafond : Ça y est. Après les animaux, les fleurs ! Et pourquoi pas les arbres tant que vous y êtes ?
*l’interviewer raye prudemment quelque chose sur sa feuille*
— Mathias : La fleur de lys.
— Wandri’le : Vous ne connaîtriez pas.
— Vianney : La fleur de lys également, par attachement familial.
— Kyo : L’ylang-ylang. Vous ignorez ce que c’est, je sais. Regardez dans un dictionnaire.
— Olrik : Les roses bien odorantes et sans traitement chimique.
— Aya : Parce que tu les manges ?
— Olrik *sincèrement étonné* : Comment as-tu deviné ? Ça permet de tenir en cas de coup de barre quand je fais de la programmation.
— Wandri’le : Même sur Eridan, on ne va pas jusque là…
*approbation de ses amis*
— Norvan : La fleur de nénuphar.
— Aya *regardant toujours le lendri comme s’il s’agissait d’un extraterrestre* : Heu… Le chèvrefeuille.

22 — Craignez-vous la mort ?

— Olrik : Pas vraiment. Disons que la souffrance qui la précède parfois m’inquiète davantage que la mort en elle-même.
— Aya : Plus pour mon entourage que pour moi, à vrai dire.
— Norvan : Ça ne m’a jamais traversé l’esprit.
— Lanella : J’y retrouverais ma grande sœur et des membres de ma famille, donc non.
— Wandri’le: Comment peux-tu dire une chose pareille? Tu dois continuer à vivre pour eux…
— Kyo: Je suis plutôt d’accord avec elle, si j’avais la chance de pouvoir revoir mes parents, je n’hésiterais pas.
— Mathias : À ce point ? Mais je pense que je peux comprendre…
— Lanella : Je n’ai jamais dis que je voulais mourir, au contraire ! La vie est une très belle chose, et ne pas avoir peur la mort permet de profiter pleinement des années qui nous reste.
— Mathias : Je ne crains pas la mort pour moi, davantage pour mes amis ou ma famille. Je crains surtout la vieillesse et ses ravages.
— Vianney : Un peu…Surtout les formes qu’elle peut prendre.
— Wandri’le : Non, je la côtoie depuis trop longtemps pour la craindre. Elle ne m’affecte que lorsqu’elle touche un de mes proches. *regard triste soudain*

23 — L’acte de chair… ?

— Lanella *tire son épée au quart de tour* : RÉPÈTE ?
*tout le monde approuve Lanella et s’écarte pour lui laisser le champ libre, sauf Norvan qui retient le bras de son amie pour laisser à l’interviewer fébrile le temps de changer de question*

24 — Quelle est votre plus belle activité ?

— Olrik : Sans hésitation : la programmation.
— Aya : …Et séduire les filles.
— Olrik *soupirant* : Lâche-moi un peu, Aya…
— Kyo : Je maintiens… Avouez que vous vous aimez, qu’on puisse tous faire la fête.
*Norvan retient Aya avant qu’elle ne se précipite sur le garçon*
— Kyo *qui rigole franchement et ajoute* : On peut même vous laisser deux minutes tout seuls, si c’est plus facile pour vous.
— Lanella *frustrée de pas avoir pu châtier l’interviewer comme il se doit* : Et lui ? Je peux lui couper la tête ? C’est presque aussi bien que la nage.
— Wandri’le : Ça ne va pas, non ?!
*soupir dépité de la ghenaka loutre tout en rengainant son épée*
*soupir de soulagement discret de Kyo*
— Norvan *qui retient toujours Aya* : La nage aussi, où j’ai battu de records sur Terre… Par pitié, Aya, calme-toi !
— Aya *qui abandonne… pour le moment* : Étrangl
er les personnes trop impudentes…

— Vianney *qui sourit devant l’expression de la jeune fille* : Le roller pendant très longtemps… En ce moment, aider Mathias.
— Kyo : Comme Vianney, remplacez juste  » roller  » par  » skate « .
— Mat : Retrouver ma mère avec l’aide de mes amis… Dans une perspective plus lointaine, les Eridains ont besoin de moi.
— Wandri’le : Accomplir des missions pour mon père, poursuivre les chimères.

25 — Amour, amitié ou famille ?

— Olrik : Je n’ai plus vraiment de famille, je n’ai pas de copine, donc je dirai l’amitié.
— Aya : Amitié.
— Norvan : Amour envers les autres, donc vers mes amis et ma famille adoptive.
— Lanella : Je suis d’accord : amour.
— Kyo : Je n’ai pas de famille et l’amour n’a pas l’air d’être pour aujourd’hui. Amitié
— Vianney : Vu mes parents, je choisis amitié. Amour, je ne sais pas encore.
— Wandri’le : Famille.
— Mathias : Les trois.

26 — Quel parfum préférez-vous ?

— Olrik : Celui de la rose. Aussi agréable de façon gustative qu’olfactive.
— Aya : Je dirais le Chanel N°5, mais il est cher…
— Lanella *un peu nostalgique* : Le parfum de mon pays.
— Norvan : Le parfum de l’aventure.
— Mathias : Je n’ai pas vraiment de parfum préféré, je ne m’intéresse pas trop à ce genre de chose.
— Wandri’le : Le parfum de ma mère et de ma maison…
— Vianney : Tous ceux qui sentent bons et ne sont pas portés par ma mère.
— Kyo : Un parfum… question délicate… Je préfère ne pas répondre.

27 — Vous croisez un homme blessé sur la route qui réclame votre aide. Que faites-vous ?

— Mathias : Je l’aide.
— Vianney, Kyo : Pareil.
— Wandri’le : Si c’est vraiment trop grave, je l’aide à rejoindre les dieux. Sinon, je le conduis quelque part où on prendra soin de lui.
— Lanella *après avoir consulté les autres du regard* : Je pense que nous sommes tous les quatre du même avis que Mathias. Question suivante.

28 — Et si c’est un enfant ?

— Aya : Mais quel taré a bien pu écrire ce questionnaire ?
*acquiescement de tous les interviewés*
— Kyo : Bien sûr qu’on l’aide! Et je ferais tout pour qu’il retrouve sa famille ou qu’il soit confié à un orphelinat sûr… J’espère que la prochaine question est moins stupide.

29 — Parlons bataille. Quelle est votre technique de combat ?

— Olrik : N’ayant participé à aucune bataille, je ne peux pas répondre à cette question.
— Aya : Idem.
— Norvan : Efficace, voir mortelle si cela s’avère nécessaire.
— Lanella :J’ai eu le même formateur que Norvan, je possède donc la même technique.
— Wandri’le : Mortelle à tous les coups. Je ne vais pas non plus dévoiler toutes mes stratégies ici.
— Vianney : Rappelle-moi de ne pas être ton ennemi. J’ai tendance à attaquer franchement mon adversaire.
— Kyo : J’observe afin de voir l’équilibre des forces et j’attaque l’ennemi par son point faible. Assez basique.
— Mathias : Un peu comme ça vient : feu, magie, épée… Selon les circonstances et la forme sous laquelle je combats.

30 — Avez-vous des pouvoirs particuliers ?

— Olrik *devenant peu à peu invisible* : À part celui de mon intelligence, je vous laisse deviner.
— Aya : Pfff… Crâneur… Je peux fouiller ou influencer l’esprit des gens, à condition qu’ils ne l’aient pas entouré d’une sorte de protection. Mais j’ai horreur de faire ça, car ce genre de choses me force à revivre leurs souvenirs ou à ressentir leurs émotions.
— Norvan *tandis qu’un souffle d’air traverse la pièce où toutes les portes sont fermées* : Le vent.
— Wandri’le *légèrement ironique* : Et c’est tout ?
— Vianney : Pas mal quand même. Tous les habitants de votre monde ont-ils ces pouvoirs ?
— Lanella : Ce que ces petits malins ne vous disent pas, c’est que ce sont des pouvoirs particuliers pour les Durnakans vivant sur Terre ou Endertyl… Je ne vous révèlerais pas le mien.
— Mathias *un peu méprisant aussi* : Vos pouvoirs ne sont pas très puissants… Ils n’ont que peu d’influence… Je dispose bien sûr de la magie des dragons. *sort sa baguette*
— Lanella : Pour nous, trop de pouvoirs signifient aussi trop de risques. Des risques que nous refusons de prendre.
— Wandri’le : La magie peut aussi nous tuer si on fait n’importe quoi avec. Mais nous ne pouvons la refuser, et, en temps de guerre, elle reste notre meilleure arme.
— Vianney *se tourne vers Kyo* : Eh bien, je crois que nous sommes les seuls à ne disposer d’aucun pouvoir.

31 — Quelles est votre arme de prédilection ?

— Olrik : Mon esprit, dans un sens.
— Aya : Mon esprit, dans un tout autre sens. *regard dissuasif à l’intention du ghenako lynx*
— Norvan : L’épée « bâtarde », celle qui frappe aussi bien de taille que d’estoc.
— Lanella : Pareil. Je le répète : on a eu les mêmes maîtres d’armes.
— Mathias : La magie et l’épée. Des valeurs sûres. Le feu est aussi très efficace dans certaines circonstances.
— Wandri’le : L’épée. J’y suis quasiment invincible.
— Vianney : L’épée par défaut. Je ne sais pas me servir d’autre chose.
— Kyo : L’arc.

/>32 — Avez-vous des faiblesses ?

— Olrik : Comme je suis un hybride, je peux être au choix sous forme humaine ou ghenak. Sous forme humaine, j’ai d’énormes problèmes de santé. C’est pourquoi je préfère rester sous forme de ghenak. Ce qui n’arrange pas mes relations sociales…
— Aya : Oui, comme tout le monde, probablement.
— Norvan : Ma timidité. Je vous l’ai déjà dit.
— Lanella : Oui, et je refuse d’en parler pour des raisons de sécurité.
— Mat : Au niveau du combat ? Mon manque d’entraînement magique. Et cette fichue jambe qui m’empêche de faire tout un tas de choses. On m’a également dit que je tenais beaucoup trop à mes relations et que je pouvais faire n’importe quoi pour elles mais je ne tiens pas ça pour une faiblesse.
— Vianney : Je suis un débutant. Dans un combat, c’est la pire faiblesse. Je peux être imprudent aussi.
— Kyo : Je ne suis pas excellent mais je m’entraîne… Je n’ai pas de grande faiblesse.
— Wandri’le : Les chimères. Je ne peux m’empêcher d’attaquer lorsque j’en vois une malgré les risques que cela comporte.

33 — Qui admirez-vous ?

— Olrik*toujours invisible* : Moi. En toute modestie… Je plaisante. On va dire tous les grands scientifiques.
— Aya : La question est si difficile pour moi que je ne préfère même pas tenter d’y répondre.
— Norvan : Arthur Awalon Fyk.
— Lanella : Mon parrain et Arthur Awalon Fyk.
— Vianney : Arthur Avalon ? Comme le roi Arthur de nos légendes ?
— Norvan : Oui. En fait, c’est un ghenako loup qui a fondé le royaume d’Antaris ,sur Endertyl, il y a environ un millénaire et demi. Puis il a abdiqué de lui même pour créer une république. Et comme il s’est enfermé dans un monde où le temps ne s’écoule pas, il est toujours en vie.
— Vianney : C’est intéressant de voir que les mêmes histoires existent d’un monde à l’autre avec leurs variantes.
— Norvan : Sauf qu’il est originaire de la Terre. Donc dites-vous bien que tous les contes brodés sur le personnage du roi Arthur ont une base… réelle.
— Mathias : J’aime bien l’histoire, mais ce n’est pas vraiment l’heure d’en faire. Je préfère répondre sagement aux questions du monsieur qui se ronge les ongles depuis tout à l’heure. Bref, j’admire mon père, même si je ne l’ai pas connu.
— Vianney : Personne.
— Kyo : Mathias.
*Mathias rougit, surpris*
— Wandri’le : Mon frère.

34 — Cette interview touche à sa fin. Qu’allez-vous allez faire ensuite ?

— Olrik : Analyser des échantillons pour comparer de l’ADN. Mais peut-être pas dans l’immédiat. Que vas-tu faire, Norvan ?
— Norvan : Boire quelque chose avec Mathias, Wandri’le, Kyo et Vianney. S’ils sont d’accords, évidemment.
— Lanella : Je pense me joindre à Norvan. Cette interview m’a donné soif.
— Kyo *échange quelques regards avec les autres* : Ce sera avec plaisir… Puisqu’Olrik abandonne Aya…
— Lanella *essayant d’éviter une nouvelle dispute* : Et toi, Aya ?
— Aya *se levant de son fauteuil* : Je vais coller à Kyo la gifle de sa vie avant de me joindre à vous.
— Olrik *le renfoncement dans son fauteuil disparu* : Attends, je vais t’aider.
*Kyo fut soudain plaqué au dos de son siège*
— Kyo *aux trois autres* : Venez m’aider ! À deux contre un, c’est injuste.
— Vianney : Certes, mais tu l’as un peu cherché aussi…
— Mathias : Tu les as provoqués toute la soirée, leur revanche est justifiée.
— Wandri’le : Et tu es bien assez grand pour te sortir de là tout seul. Vous venez Norvan, Lanella ? Je pense qu’ils vont vite nous rejoindre.
— Aya *un grand sourire aux lèvres* : Merci Olrik. Tu le tiens bien ?
— Olrik *invisible derrière la futur victime* : Oui. Les lendris ont des muscles solides. Dépêche-toi, j’ai un peu soif, moi aussi.
— Kyo : Et après, on ira me dire que c’est pas de l’am…
*SBAF !*

Personnellement, j’ai trouvé cela jouissif.^^
Et vous ?


Laisser un commentaire

6 commentaires sur “Interactions entre personnages

  • Benedicte

    Groumpf ! J'ai mis un commentaire hier et il a été mangé. :S J'y disais que je n'avais pas tout lu mais que je m'étais bien amusée à la lecture des commentaires de tes personnages. Pour moi, impossible de faire de même avec les miens. Ils me prendraient de haut et refuseraient de répondre à mes questions. ^^

    Ah sinon, tu es taggué pour la chaine de couvertures. Tu as jusqu'à lundi pour nous montrer celles que tu préfères. 🙂

  • Benedicte

    Groumpf ! J'ai mis un commentaire hier et il a été mangé. :S J'y disais que je n'avais pas tout lu mais que je m'étais bien amusée à la lecture des commentaires de tes personnages. Pour moi, impossible de faire de même avec les miens. Ils me prendraient de haut et refuseraient de répondre à mes questions. ^^

    Ah sinon, tu es taggué pour la chaine de couvertures. Tu as jusqu'à lundi pour nous montrer celles que tu préfères. 🙂

  • Feldo

    Ah, oui, je précise aussi que les quatre derniers personnages appartiennent à Oksana et que cette interview est un collaboration réalisée il y a quelques mois déjà qui a été revue et corrigée.^^

  • Feldo

    Ah, oui, je précise aussi que les quatre derniers personnages appartiennent à Oksana et que cette interview est un collaboration réalisée il y a quelques mois déjà qui a été revue et corrigée.^^