Chaîne des couvertures et Constance du Jardinier


Bénédicte m’ayant tagué (et Syven n’ayant trouvé personne pour le faire), je vous livre ici mes couvertures de romans préférées.^^

Celle qui m’a accroché l’œil dès le premier regard :
La couverture du Prodige, dessinée par Philip Munch et paru en 2004, reste pour moi une des meilleures couvertures qu’il m’ai été donné de voir. Hélas, la pâleur du scan de l’image ne me permet pas de vous faire partager la justesse des couleurs ou encore la qualité des détails.
Le livre en lui-même (de Brian Jacques) est bien écrit et traduit, au point qu’il reste à mes yeux le meilleur tome de toute la série Rougemuraille à ce jour (et le meilleur roman de ma bibliothèque ?). Oh, ne croyez pas que puisqu’il y a une loutre sur la couverture que l’histoire est toute gentillette, ou bonne pour ceux qui l’ont aimé en étant petit : c’est très sanglant, il y a des morts gratuites mais très amenées de façon et c’est écrit serré sur plus de 400 pages. Sur la quatrième de couverture, on peut lire « À partir de 9 ans ».
Bref, de la bonne Fantasy animalière.
Oh, petit avertissement : l’avant-dernière ligne du résumé de l’éditeur est complètement fausse. 😉

Celle dont je suis raide dingue :


Benjamin Carré nous illustre là avec brio les grandes facettes de cette histoire certes loin d’être parfaite (le début à un peu de mal à décoller, les histoires d’amour sont ici particulièrement plates, des passages entiers que l’on pourrait qualifier de « naïfs »), mais fichtrement intéressante dans les thèmes abordés. Dès que j’ai vu la couverture sur Internet, j’ai acheté le livre dans la semaine (après l’avoir contemplé plus de quatre fois quotidiennement).
Quoiqu’il en soit, on y passe un très bon moment, avec un entrée en matière plutôt apparentée à la Fantasy, avant de verser complètement dans la Science-Fiction (univers de poches, Intelligences artificielles, clones, immortalité, manipulations mentales, et j’en passe).

Celle dont j’engagerais volontiers le créateur pour réaliser la couverture de « Durnakans 1 » :

En fait, je n’ai pas de couverture qui pourrait m’aider, le fait étant que je privilégie avant-tout le style réaliste (les couvertures précédentes en sont un bel exemple). Je ne souhaite pas non plus choisir un nom, connaissant beaucoup de monde qui serait capable de réaliser une excellente couverture.

Ne connaissant pas de blogueurs pouvant perpétuer cette chaîne, je ne tague personne, veinards ! ^^

Du côté de l’écriture, je me suis inscrit à la Constance du Jardinier, de Bélier. Le défi est d’écrire quotidiennement 250/500/750 ou encore 1000 mots par jour et d’essayer de tenir sur la durée, permettant d’avancer lentement mais sûrement dans son histoire. Je n’en suis qu’au 2e jour, mais cela m’a déjà permis de débloquer certaines choses dans la réécriture de Durnakans 1.

D’ailleurs, j’y retourne. J’ai vraiment envie d’en finir avec ce roman avant 2010.

@ la prochaine !^^

Laisser un commentaire